• 2013.05.31 → fantasy.

     

    Etre curieux fait parfois découvrir de réelles perles. Les suggestions Youtube aussi.

    J'ai découvert cette chanson en me paumant sur Youtube, et bon Dieu, je l'ai aimée à la première écoute, malgré un clip assez choquant que j'ai choisi de ne pas publier. Outre l'instrumental génial et la voix planante, j'aime surtout les paroles. Elles ont un résonnement bien particulier pour moi, que je vais tenter d'expliquer bien que ça n'ait aucun intéret.

    The moon is always spying on your feels [...] So then you throw your fantasy away to fade

    Fini la fantasie de l'enfance. Il va falloir rentrer dans le moule de la société bientôt, et faire une croix sur mes délires passés, ce qui m'est difficile. Les traces sont toujours ici. Et la nostalgie également.

    "To Tokyo network stocks I stream all my wasted dreams on the screen."

    Mes rêves gâchés ? Je suis encore jeune & je peux les réaliser. Je peux, mais j'ai peu de chance d'y arriver. J'ai peur, encore une fois, d'échouer et de vivre dans le regret. Et cet écran... Mon actuel quotidien. C'est une phrase qui me résume assez en soi.

    "Oh, could I not take it in pain ? Oh, could I not fake it again ?"

    L'avoir, sans souffrir. L'avoir, sans mentir. Pour réussir, il faut mentir, faire des sacrifices. J'ai peur de tout lâcher pour quelque chose que je peux louper. Pourtant je n'ai pas le choix.

    Sur ce, fin d'un article. Si vous avez besoin de connaître la traduction des paroles citées, demandez-moi.

    Sinon j'ai dernièrement reçu ma correspondante... On va éviter d'en parler hein.

    Chu. ~


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :